Déplacement de la délégation sénatoriales aux Antilles

Le groupe de travail « les Outre-Mer confrontés au changement climatique » a effectué un déplacement aux Antilles du 19 au 23 juillet 2015. Les membres de la délégation se sont ainsi rendus à Marie-Galante, en Guadeloupe continentale et à Saint-Barthélemy.

jacques-cornano-antilles délégation-senatoriale-déplacementLa première étape du déplacement a eu lieu sur l’île de Marie-Galante où une rencontre avec le directeur de la « Nantaise des eaux Zone Caraïbe » et son équipe a été organisée afin de travailler notamment sur la question de la ressource en eau dans les territoires insulaires. De son coté, le docteur Henry Joseph a permis de mettre en avant le jardin créole et son rôle dans la réduction des gaz à effets de serre, le tout en démontrant l’importance du « consommer local ». La journée sur l’île aux cent moulins s’est achevée par une table-ronde rassemblant élus, représentants des opérateurs de l’État et personnalités liées au développement durable et à l’environnement. Il est possible de citer à titre d’exemple le Parc National de la Guadeloupe, l’Inra Antilles Guyane, la DEAL, le Conseil régional, le Conseil départemental, etc.

Le groupe de travail s’est rendu le lendemain en Guadeloupe continentale et plus précisément à Port-Louis, afin d’observer la Mangrove sur un site du Conservatoire du Littoral. Le Sénateur Michel MAGRAS a ensuite guidé la délégation sénatoriale dont il est membre en sa qualité de Président de la délégation à l’Outre-mer dans sa circonscription de Saint-Barthélemy. Les Sénateurs ont alors pu mener à bien une séance de travail avec l’agence territoriale de l’environnement et échanger sur divers sujets tels que la stratégie climat-air-énergie en cours d’élaboration ou encore la question de la restauration des coraux.

jacques-cornano-senat-bouillante-antillesLe groupe de travail est ensuite retourné en Guadeloupe, où il a pu se rendre à la centrale géothermique de Bouillante. Celle-ci fournit à EDF  8% de l’électricité consommée en Guadeloupe et ce projet ambitieux vise à faire briller l’électricité géothermale dans l’avenir énergétique de l’archipel. Il s’agit donc d’une énergie renouvelable importante car son développement contribue tant à la sauvegarde du climat qu’à la sécurité d’approvisionnement sur le réseau électrique guadeloupéen.

jacques-cornano-antilles-henry-josephLa dernière journée du déplacement du groupe de travail s’est déroulée auprès du directeur du « Guadeloupe Port-Caraïbes » avec notamment une présentation des programmes de reconstitution d’herbier et de bouturage de corail. Enfin, une nouvelle séance de travail avec le docteur Henry Joseph a été organisée, mais cette fois-ci dans son laboratoire Phytobôkaz à Gourbeyre.

image_pdf
Print Friendly