Je suis Charlie

charlieLes tragiques évènements de ce début d’année 2015 ont choqué les citoyens français, qu’ils soient en France métropolitaine ou en Outre-Mer.

Les actes barbares commis à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher resteront à jamais gravés dans notre mémoire collective. D’une part parce qu’un tel massacre ne peut laisser de marbre, mais également car le mouvement citoyen auquel il a conduit a permis de montrer l’unité du peuple de France lorsque celui-ci est attaqué.
De la liberté d’expression à la liberté de religion en passant par la Démocratie elle-même, ce sont là de nombreuses valeurs et droit qui ont été lésés.

« S’attaquer à la France et à la liberté d’expression, c’est s’attaquer à un droit symbolique dans un État symbolique »

La solidarité a également pu se faire remarquer au niveau international. La parade des chefs d’État et de gouvernement auquel nous avons pu assister reste unique et démontre l’inquiétude et l’incertitude de l’ère dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Certes, de nombreuses critiques ont pu être faites en ce concerne la participation de certains et quelques remarques sont effectivement légitiment recevables. Néanmoins, ce qu’il faut retenir de cette manifestation est le regard et la compassion d’une grande partie de la communauté internationale. Il faut en effet souligner que s’attaquer à la France et à la liberté d’expression, c’est s’attaquer à un droit symbolique dans un État symbolique !

Une Nation entière blessée

Les manifestations de soutien et de commémorations ont lieu depuis le 7 janvier dans toute la France. La Guadeloupe est loin de s’être désolidarisée et une grande marche rassemblant entre 3000 et 10000 personnes a eu lieu aujourd’hui à Pointe-à-Pitre avec le tristement célèbre « Je suis Charlie » ou « Nou sé Charlie » en créole . L’émotion était également palpable à Saint-Louis de Marie-Galante lors de la présentation des vœux à la population.

Ces évènements auront sans nul doute une répercussion dans plusieurs domaines et à plusieurs niveaux, tant dans l’Hexagone qu’à l’échelle de l’Union européenne. Attention donc aux mesures qui seront prises. À titre d’exemple, gardons en tête les effets pervers et désormais dénoncés du Patriot-Act aux Etats-Unis, mais réfléchissons tout de même aux mesures nécessaires à la bonne protection de la France et de ses citoyens.

image_pdf
Print Friendly