Marie-Galante sur le chemin de l’indépendance énergétique

  • 23 avril 2016
  • Par le bureau du Senateur

Dans le cadre de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable », un seul projet ultramarin a été retenu : celui présenté par Marie-Galante.

Ce projet s’intitule «  Marie-Galante, île de tourisme durable » et s’articule autour des points principaux suivants :Capture d’écran 2016-04-29 à 14.30.40.png

  • la création d’une boite à idées de solutions innovantes au sein de laquelle la collectivité́ pourra sélectionner les projets qu’elle souhaite expérimenter, avant de les co-construire avec les porteurs de projet en consortium avec différents acteurs privés, associatifs et universitaires ;
  • l’impulsion d’une nouvelle dynamique territoriale tournée vers le tourisme durable ;
  • l’objectif de devenir un territoire autonome pour la gestion des ressources énergétiques pour l’excellence environnementale et pour la croissance verte.

Nous pouvons nous réjouir de cette réussite !

C’est en effet la qualité du projet, sa capacité à intégrer des objectifs éducatifs, économiques, sociaux et environnementaux, mais aussi la réelle intégration de la dimension européenne qui ont rendu possible un tel succès. On notera que celui-ci est d’autant plus symbolique qu’il s’inscrit parfaitement dans la continuité de la COP21, organisée par la France, dont l’un des objectifs est de protéger les territoires les plus sensibles tels que les territoires insulaires.

Marie-Galante est donc en passe de devenir une réelle vitrine pour les Régions ultrapériphériques européennes, mais aussi pour l’ensemble de l’archipel caribéen. Cela est d’autant plus important qu’il est nécessaire de préserver l’authenticité et l’identité de l’île aux cent moulins. L’utilisation des éléments essentiels nouveaux tels que les énergies renouvelables prennent ainsi tout leur sens, tout particulièrement pour une région du monde qui a les capacités de devenir pionnière en la matière. Nos territoires ont en effet les capacités nécessaires pour être de véritables pilotes dans le domaine de la croissance verte, de la reconversion énergétique, voire même de devenir des îles à énergie positive !

C’est donc dans ce cadre qu’à été organisée, conjointement par la Communauté des Communes de Marie-Galante et la Commission européenne, une table-ronde. Celle-ci a rassemblé de nombreux élus autour de M. RISTORI, Directeur Général de la Direction Générale « Énergie de la Commission européenne ».

Energie 6Cet événement avait pour objectif de mettre en avant les différents partenariats possibles, qu’ils soient de Marie-Galante, de la Région Guadeloupe ou encore avec les grands acteurs du transport et de la distribution. Le but était ainsi d’œuvrer en faveur d’une accélération et de hisser le niveau de qualité et de sélection des projets afin, notamment, d’utiliser l’ensemble des fonds (européens par exemple) à disposition et ainsi,de répondre au différentes priorités, surtout en ce qui concerne les énergies renouvelables et la recherche de l’efficacité énergétique

 

image_pdf
Print Friendly