Rencontre avec Corina Cretu, Commissaire européenne à la politique régionale

FullSizeRender-3La XXème conférence des Régions Ultrapériphériques de l’Union européenne a eu lieu en Guadeloupe en février 2015. Corina Creţu, la Commissaire européenne à la politique régionale devait alors se rendre initialement à Marie-Galante. Malheureusement, la visite de l’île aux cent moulins n’a pas eu lieu et il m’a semblé important de demander une rencontre avec la Commissaire. Il est en effet primordial que les plus hautes instances européennes comprennent les enjeux liés à la double et à la triple insularité.

L’entretien a donc eu lieu  le 12 mai au siège de la Commission européenne, à Bruxelles. Madame Cretu et son équipe se sont montrés très concernés par les îles du Sud et les grandes problématiques auxquelles les îliens doivent faire face quotidiennement. Ce sont donc les questions du transport de personnes, du prix liés au fret, de la couverture numérique ou bien encore celle concernant l’énergie qui ont pu être abordées.

Corina Creţu a pu souligner que 19% des fonds réservés au RUP sont dédiés à la Guadeloupe et à ses îles du Sud dans le cadre du programme fixé pour les quatre prochaines années. Ainsi, les projets allant dans le sens d’un réel désenclavement sont primordiaux et ce, dans tous les domaines. Corina Creţu a en effet pu souligner que tant la pêche et l’agriculture que les transports sont concernés.

FullSizeRenderLa question du principe de la continuité territoriale pour les îles du sud est un sujet qu’il me semblait nécessaire de souligner auprès de la Commissaire européenne. En effet, aucun gouvernement de la Vème République n’a encore travaillé sur le caractère archipélagique de la Guadeloupe. Néanmoins, le Président de la République actuel a pu faire savoir lors de sa campagne en 2012 qu’il prendrait en compte ce trait significatif de notre territoire.

Par ailleurs, cette rencontre avec Corina Creţu m’a permis de faire entendre l’une de mes demandes : la commissaire européenne s’est en effet montrée très enthousiaste en ce qui concerne l’organisation d’une table ronde spécifique à la double et à la triple insularité lors de la prochaine édition de la conférence des RUP à Madère.

Cette question de la continuité territoriale est primordiale pour nos îles du sud et je ne manquerai pas de vous tenir informés des avancées concernant ce dossier. Il est grand temps de mettre fin à cette iniquité entre les territoires et donc entre les administrés.

image_pdf
Print Friendly