Les Sargasses : véritable catastrophe pour la Guadeloupe

Les Sargasses à Capesterre de Marie-Galante

Les Sargasses à Capesterre de Marie-Galante

Cela fait plusieurs mois que les Antilles, et tout particulièrement la Guadeloupe, sont envahies par les algues sargasses. Cette invasion est une véritable catastrophe pour nos territoires et rien n’a encore été engagé malgré nos demandes répétées auprès des hauts responsables concernés et de leurs services.

L’ensemble de l’archipel est touché par les Sargasses et celles-ci se font « sentir » tant en Guadeloupe continentale qu’au niveau des îles du Sud. Il est grand temps qu’une véritable prise de conscience ait lieu au niveau des plus hautes instances de l’État !

Un véritable désastre sanitaire

Les conséquences pour les administrés et nos îles sont diverses et impactent durablement notre écosystème à plusieurs niveaux. Par exemple, dans le cas de Capesterre à Marie-Galante, les Sargasses sont présentes en plein centre-ville. La commune est plus que jamais démunie et les actions locales menées jusqu’à présent ne sont pas tangibles, les algues revenant régulièrement. Les habitants vivent donc depuis plusieurs mois dans une ville où les algues brunes ont pris possession du port, des plages et celles-ci se trouvent ainsi à proximité d’habitations, mais aussi de lieux publics telles que la mairie ou encore l’école !

Sargasses sur la plage de Terre-de-Bas

Sargasses sur la plage de Terre-de-Bas

Or, les Sargasses sont synonymes de danger pour la santé des administrés. Il faut en effet souligner que leur décomposition conduit à des émanations toxiques pouvant affecter les voies respiratoires.

Et ces risques sanitaires ne sont pas les seuls effets. L’odeur qui se dégage à la suite de cette putréfaction est innommable. L’adjectif « nauséabond » n’est sans doute plus assez fort pour  qualifier ces effluves insupportables avec lesquels les Antillais doivent vivre depuis maintenant des mois.

Des dégâts environnementaux aux conséquences graves pour l’économie de l’archipel

Les conséquences se font aussi remarquer au niveau environnemental. En plus des odeurs mentionnées ci-dessus, la pollution de ces différentes plages se fait durement ressentir auprès de la faune locale. C’est le cas des tortues marines qui vont dans ces différents endroits reconnus pour être des lieux de pontes. L’invasion par les Sargasses de ces lieux répertoriées constitue ainsi une menace directe pour cette espèce.

Algues Sargasses sur une plage de la Grande Terre

Algues Sargasses sur une plage de la Grande Terre

Enfin, et après avoir énuméré les conséquences sanitaires, environnementales et celles liées au mal-être de la population, il est aussi possible de mettre en avant les conséquences des Sargasses sur l’économie de l’archipel guadeloupéen.

Gardons en mémoire l’importance du tourisme pour nos îles et imaginons les touristes faces à des plages recouvertes d’algues brunes : il s’agit là d’une situation problématique pour la baignade, le nautisme et tout simplement la fréquentation des plages. Indirectement ce sont aussi les commerces alentours et pour ainsi dire, toute l’économie de notre archipel qui se voit impactée.

Aussi, j’invite les ministres de l’environnement, de l’Outre-Mer et de la santé à se déplacer dans notre archipel afin de constater l’état actuel dans lequel se trouve la Guadeloupe. Une visite qui permettrait aussi, et notamment, de rassurer une population antillaise désemparée face à cette véritable castastrophe.

image_pdf
Print Friendly